mercredi 29 octobre 2008

TABAC ET TABAGISME DES JEUNES

Les statistiques font froid dans le dos : 12 % des enfants de 9-10 ans et 34 % des 11-15 ans ont déjà essayé de fumer ! Et un adolescent sur deux qui a essayé de fumer entre 11 et 15 ans va continuer par la suite, selon une enquête FFC – TNS Healthcare de 2007.


Des concours pour sensibiliser les jeunes au problème du tabagisme


La Fédération Française de Cardiologie (FFC) lance la 11e édition de « Jamais la première cigarette », campagne nationale de prévention du tabagisme des jeunes, sous le patronage du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports.


Rendez-vous sur :

http://www.jamaislapremiere.org/

Plus on fume (Ludovic Septembre 1977)

Les cendriers sont des cimetières
Où les baisers de chaque soir
Gisent, tordus, dans la poussière
Comme en un crématoire.
Plus on fume et moins on aime,
Moins on aime et plus on fume ;
C’est l’enfer qui s’allume,
C’est l’enfer qui s’allume.

La cigarette et le cigare
Sont des bouchons mis sur la bouche
Quand les baisers se font trop rares
Et quand seul on se couche.
Plus on fume et moins on aime,
Moins on aime et plus on fume ;
C’est l’ennui qui s’allume,
C’est l’ennui qui s’allume.

Avec la pipe et les dents noires
L’odeur du tabac qui empeste,
La cendre brûle sans histoire
Le peu de vie qui reste.
Plus on fume et moins on aime,
Moins on aime et plus on fume ;
C’est la peur qui s’allume,
C’est la peur qui s’allume.

Tous les fumeurs sont des malades
Qui n’osent pas devenir fous
Et vivront sans cordes vocales
Avec un trou en bas du cou.
Plus on fume et moins on aime,
Moins on aime et plus on fume ;
C’est le mal qui s’allume,
C’est le mal qui s’allume.

Ah, faut-il donc que l’on soit triste
Pour s’accorder ces pauvres choses
Quand on sait bien que ça existe
Le parfum nu des roses !
Plus on fume et moins on aime,
Moins on aime et plus on fume ;
C’est la mort qui s’allume,
C’est la mort qui s’allume.

O Prince du Discours, écoute
Le bruit grinçant de l’allumette,
Il te dira ce qu’il en coûte
De fumer comme on tète.




1 commentaire:

céline a dit…

coucou..

me permets tu de relayer cette info sur mon blog morale ??? je trouve le poème si dur mais si vrai..

bizzz et bon week-end

céline
www.cline.over-blog.fr